Sélectionner une page

Le projet


Pendant qu’une partie de la population mondiale se confinait pour tenter de limiter la propagation du virus, l’ensemble du corps hospitalier était à pied d’œuvre pour accueillir dans les meilleures conditions les victimes du Covid et tenter de réduire le nombre de décès.

Dans le huis clos de l’hôpital, infirmières, aide-soignants, médecins, manipulateurs radio ont poursuivi leur travail, en s’adaptant à un quotidien transformé par la crise, bien loin des discours politiques et des plateaux télé…
Il était important de garder une trace du travail de ces anonymes qui, plus que jamais durant cette crise, ont servi la France & la santé des hommes.

Le Livre

 

Sandra Chenu Godefroy nous présente ses images réalisées durant la crise sanitaire 2020 au sein de l’hôpital Bégin nous conviant ainsi dans la lutte contre le Sars-Cov-19. Pour nous offrir ce reportage, elle a suivi le rythme des équipes soignantes, alterné les services, les jours et nuits de garde, pour rendre compte du formidable engagement personnel de ces femmes et hommes.

Des images uniques, dont les teintes claires feraient presque oublier le rude combat qui se jouait. Des photos de visages masqués, marqués par la fatigue et par les émotions; qui nous transportent dans le quotidien de ces travailleurs pas comme les autres.

Et en regard de ces images, douze témoignages de soignants sous la plume de Jean Luc Riva viennent transmettre ce qu’ont vécu et ressenti ceux qui n’ont pas choisi pas ces métiers par hasard, mais précisément, pour être là quand il y aurait besoin.

Covid19

ce que veut dire être soignant

Sandra
CHENU GODEFROY

Jean-Luc RIVA

200 pages

  100 photographies

12 témoignages

17 x 24 cm

imprimé en France

39,90 €

Édition de luxe

Coffret en tirage limité

Cette édition limitée et numérotée réunit au sein d’un coffret en lin rendu unique par l’apposition d’un pochoir streetart :

  • le livre Covid19 ce que veut dire être soignant signé par ses deux auteurs,
  • une médaille commémorative Covid19 Ne ullus nesciat
  • un tirage d’art sur papier baryta rag numéroté & signé de la photo il est 5 heures Paris s’éveille .

Elle est limitée à 100 exemplaires.

tirage sur papier baryté

16 x 24 cm sur feuille 21 x 29,7 cm

réalisé par l’atelier Parisgraphie

Edition de luxe

24 x 30 cm

réalisé en France

450 €

Soutenez le projet,

achetez de l’art.

Collectionneurs, en achetant une photo issue de ce tirage limité à 15 exemplaires, vous vous assurez de conserver une trace précieuse & durable du dévouement des soignants durant cette crise.

Entreprises, en achetant une œuvre d’art à un artiste vivant pour l’exposer au public, vous pouvez déduire le prix d’acquisition de l’œuvre de votre résultat imposable.

Ce faisant, vous contribuez au financement des 35 000 euros nécessaires à Sandra Chenu Godefroy pour publier un beau livre textes et photos produit intégralement en France qui racontera l’action des soignants durant la crise Covid19 (à paraître en décembre 2020)

édition limitée à 15 exemplaires,
tous formats confondus.

7 photos issues des reportages Covid19

3 formats disponibles : A4, 30×45, 40×60 cm

tiré par Parisgraphie (75)

à partir de 500 €

Un livre 100%

Made in France

Ce projet, fondamentalement français du fait du sujet qu’il traite, est aussi l’occasion de soutenir un Made in France authentique, au travers d’entreprises et d’artisans français dont la qualité, la créativité et l’excellence ne sont plus à démontrer.

Il n’est pas question ici de simplement promouvoir une étiquette bleu blanc rouge, mais bien un savoir-faire et une expertise qu’il est important de conserver sur le territoire national. Parce que ce sont les détenteurs de ces savoirs qui rendent possible la création d’ un livre qui soit à la fois beau, durable et éthique.

Le livre Covid19 ce que veut dire être soignant et son coffret seront donc façonnés à Graulhet (81) par l’imprimeur Escourbiac. Les tirages d’art sont quant à eux réalisés sur des papiers barytés Canson dans le XIème arrondissement de Paris par l’atelier Parisgraphie.

Ça ne révolutionnera sans doute pas le monde, mais au moins, cela contribuera à diffuser une certaine idée de la qualité à la française !

Un livre en soutien au

Bleuet de France

 

 

Née de la mobilisation citoyenne après les 20 millions de blessés de la Première Guerre mondiale, le Bleuet de France réalise des campagnes d’appel aux dons chaque 8 mai et 11 novembre en faveur d’une reconstruction matérielle, économique, et surtout humaine des blessés.

Cent ans après sa création, la vocation du Bleuet de France perdure. Son champ d’intervention ne se limite plus aux soldats blessés lors des deux guerres mondiales mais prend en compte l’ensemble des conflits, des victimes de guerre aux pupilles de la Nation et aux victimes d’actes de terrorisme. Aujourd’hui, cette fleur incarne les valeurs de respect, de paix et de tolérance chères à l’ensemble de la communauté combattante.

 

Pour plus d’informations : https://www.onac-vg.fr

Pourquoi reverser 1 euro sur chaque livre Covid19 ?

 

Il n’aura échappé à personne que les soignants ont été les premières victimes du Covid19. Malgré toutes les précautions prises, en hôpital ou en « médecine de ville », certains soignants ont été contaminés et ont payé de leur vie leur engagement au service de la santé de leurs concitoyens durant cette crise.

A l’heure où j’écris ces lignes, il est question de conférer le statut de pupille de la nation à leurs enfants, de donner un « statut » particulier à ces morts, qui permette une meilleure prise en charge et un meilleur accompagnement de leurs familles. C’est quelque chose qui tient à cœur à beaucoup de soignants et au moins autant de Français et c’est la raison de ce don à l’œuvre nationale du Bleuet de France : contribuer au soin des proches de ces victimes du devoir.